Des dates à retenir

27 février 2021 : pourquoi cette date pour la sortie du tome 2 de Toy Boys ?

On est d’accord, je pourrais vous répondre tout bonnement « Et pourquoi pas? », mais vous vous doutez bien qu’il y a plus derrière cette date. Je suis très attachée aux signes et aux symboles donc, quand j’ai su, au mois de décembre, que je pourrais publier ce roman en auto-édition, la date du 27 février m’est apparue comme une évidence.

27 février 2019 : date de sortie de mon premier roman

Deux ans déjà… En effet, Toy Boys a été publié le 27 février 2019.

C’est étrange, j’ai l’impression que c’était hier et, en même temps, dans une autre vie. Tellement de choses sont arrivées depuis, surtout dans ma vie professionnelle – qui impacte la personnelle évidemment.

A l’époque, je me noyais dans mon métier d’institutrice, j’étouffais à vouloir toujours courir après le temps. Mon premier roman a apporté la dose d’oxygène qui me manquait tant.

C’est long, deux ans…

Je reconnais que, pour ceux qui ont lu Toy Boys à sa sortie, en 2019, l’attente a été longue.

J’avoue avoir mis du temps à rédiger le manuscrit de ce tome 2. Ma tête et mon corps étaient fatigués. Cependant, ma séance d’écriture quotidienne, souvent courte, m’aidait à aller mieux. Je n’ai donc rien lâché. Et le 28 avril dernier – autre date symbolique – j’envoyais enfin le manuscrit à City éditions, après plusieurs relectures.

Une nouvelle fois, c’est long, 10 mois. Je passerai sur les pourquoi et les comment je finis par sortir ce livre en auto-édition. Certains pourraient penser que la maison d’édition l’a trouvé mauvais. Je vous répondrais simplement qu’il n’a pas été lu.

…mais c’est bon aussi 😉

Il s’en ai passées tellement, depuis le 27 février 2019. J’ai quitté mon emploi de professeur (je reviendrai dessus un de ces jours, dans un autre article), j’ai fait de nombreuses séances de dédicaces, j’ai participé à des évènements littéraires, j’ai écrit un recueil de nouvelles. Et puis surtout, j’ai rencontré un nombre incroyable de personnes formidables, que ce soit sur les réseaux sociaux ou In Real Life.

Durant ces deux années, j’ai eu le plaisir de lire ou d’entendre vos retours sur Toy Boys, puis sur Toy Boys don’t cry. Et le plus fabuleux dans tout ça, c’est que le tome 1 de la saga vit toujours. On m’avait dit : « Le temps d’intérêt pour un livre est éphémère ». Merci à tous ceux qui ont prouvé le contraire.

27 février 2021 : une nouvelle page

Après deux ans donc, jour pour jour, vous pourrez connaître la suite des aventures d’Eléa et Milan. Une sorte de cadeau d’anniversaire pour mes personnages – et pour moi, aussi, un peu.

Pour autant, je ne vois absolument pas la publication de Toy boys : dans nos mémoires comme une répétition. C’est clairement un renouveau. Avec ce roman, j’affirme mon statut d’autrice auto-éditée (retrouvez ma page d’auteur sur Amazon), tout en gardant dans mon viseur le statut d’autrice hybride.

Le 27 février 2021 Toy Boys : Dans nos mémoires vous donne rendez-vous.

Et si vous vous inscriviez à ma newsletter?

Des nouvelles sur l'avancée de mes projets, des événements à ne pas manquer, des exclusivités... La newsletter est un véritable lien privilégié entre vous et moi.

14 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *