Dans mes livres,  Je lis aussi

Dans mes romans, il y a … Liste de mes ingrédients favoris

Je lis de tout. Absolument tous les genres et depuis toujours. Et je crois bien que, sans ça, je ne serais pas devenue autrice ; ou pas celle que je suis. Car s’il y a une chose que j’aime faire dans mes écrits, c’est prendre ce qui me plaît dans les différents genres pour les mélanger. En gros, mes romans sont comme des recettes où se mêlent mes ingrédients favoris.

Envie d’avoir l’eau à la bouche? C’est par ici.

Au départ, une lectrice éclectique

Comme dit plus haut, je lis de tout (lien vers mon compte Instagram, pour la preuve en images). De la comédie romantique au thriller, en passant par la SF ; rien n’y échappe. Et histoire de vous mettre sur la piste de mes ingrédients favoris, laissez-moi vous faire part des lectures qui ont construit les fondations de mon amour pour la littérature.

Tout a commencé avec un livre offert à mes 8 ans : Les Récrés du Petit Nicolas de Sempé et Goscinny. Mon second coup de cœur littéraire, je le dois au classique Les Quatre filles du docteur March de Louisa May Alcott. Au collège, un professeur m’a conseillé de lire E=mc², mon amour ; claque monumentale. Puis il y a eu Marcel Pagnol et Agatha Christie dont j’ai dévoré une belle partie de la bibliographie. Au lycée, j’ai adoré découvrir le théâtre avec La Guerre de Troie n’aura pas lieu de Jean Giroudoux et le célèbre On ne badine pas avec l’amour de Musset. Enfin, la saga de Régine Deforges, La bicyclette bleue, a marqué mon passage dans l’âge adulte, rapidement suivi par des thrillers et polars dont j’ai fini par faire une overdose.

Le déclic 50 shades

Je vous rassure tout de suite, la lecture de la trilogie 50 nuances de Grey ne m’a pas donné envie de m’adonner à des pratiques sexuelles dignes des plus grands gymnastes ; la souplesse et moi n’étant pas franchement amies 😉 Ceci-dit, outre l’endurance de ce cher Christian, j’ai découvert, à travers ces romans, un éventail de possibilités.

Je vous explique. Avant cette lecture, j’avais envie d’écrire et je savais que je franchirais le pas un jour. Mais il me manquait une chose essentielle : l’inspiration. Et ce n’était pas faute de manquer d’idées. C’est juste que je les cloisonnais, à la manière de l’organisation de mes bibliothèques (photos ci-dessus). 50 nuances de Grey m’a donc montré un autre champ des possibles.

Au fil de ma lecture, j’ai découvert de l’amour (des amours), de l’humour, du suspens, de l’introspection. Il était possible de mélanger différents genres en un! J’ai donc décidé de créer le mien ; avec mes propres ingrédients. Je sais bien que d’autres auteurs utilisent les mêmes que moi, mais la différence se verra toujours dans le dosage.

Donc, dans mes romans, il y a:

Ma saga Toy Boys est inscrite dans le genre romance sur les plateformes littéraires. On y retrouve donc inévitablement de l’amour ; du sentiment amoureux et de l’amour charnel (coucou La Bicyclette bleue), ok, mais pas que. J’attache également une grande importance aux liens familiaux (hello Les quatre filles du docteur March), les parents de mes personnages principaux étant de forts soutiens. Et puis, bien sûr, je laisse une grande place à l’amitié. Que ce soit par les personnages de Clarisse ou Xabi dans Toy Boys, ou Niels dans mon roman à venir, elle apporte aux personnages une force indéniable.

L’amour est donc présent dans mes écrits, certes. Mais je ne peux pas faire sans une part de drame. Pas du larmoyants ou de l’horrifique, non. Dans mes écrits, l’introspection tient une place importante et engendre logiquement du suspense. Pour contrebalancer l’ambiance parfois pesante due à l’aspect psychologique de mes romans, j’ai misé sur l’humour. Je l’emploie sans honte dans ma vie privée, autant en faire profiter mes lecteurs. Humour que l’on trouvera aussi bien dans la narration que dans les dialogues ping-pong que j’écris avec beaucoup de soin.

Il y a peu, je me suis rendue-compte qu’avec tout ceci, je n’écrivais pas de simples romances, mais bien des romans qui parlent de reconstruction ou d’épanouissement. Mon nom de plume ne m’a alors jamais paru aussi évident. J’aime que mes héros et héroïnes déploient leurs Zelles 😉

Voilà, vous connaissez désormais mes ingrédients favoris. Quant aux recettes, je les garde secrètes. Et confidence pour confidence, comme on dirait chez moi, je dose toujours à vista de nas, (NDLR : à vue de nez).

Et si vous vous inscriviez à ma newsletter?

Des nouvelles sur l'avancée de mes projets, des événements à ne pas manquer, des exclusivités... La newsletter est un véritable lien privilégié entre vous et moi.

2 commentaires

  • Hossin ingrid

    Eh bien je retrouve effectivement tout ça dans le tome 2 de toy boys que j ai bientôt fini. Le suspense est en tout cas bien là. Et tout le reste aussi d ailleurs . Je lus de tout aussi c est plus enrichissant de mélanger les genres. Bon après-midi 😚

  • Buzat

    Oh que oui je suis tout ouïe de se que tu viens d’énoncer et j’ai lu tout cela dans tes tomes, suspense, amour, tout ce que tu nous fais vivre avec ta plume magnifique. Énorme coup de cœur et plus encore. ❤❤🥰😍💚🧡

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *