Dans mes livres,  Ma vie d'autrice

Toy Boys don’t cry change de couverture

Je l’ai annoncé il y a peu sur les réseaux sociaux: le recueil de nouvelles lié à ma saga Toy Boys va très bientôt faire peau neuve. Cependant, vous vous doutez bien que je n’ai pas pris cette décision sur un coup de tête. Elle est mûrement réfléchie et utile. Vous voulez en connaître les raisons? Je vous laisse lire la suite, pour savoir pourquoi et comment Toy Boys don’t cry change de couverture.

broche-toy-boys-dont-cry
Toy Boys don’t cry – première version

Une nouvelle corde à mon arc

Quelques semaines en amont, j’ai reçu une proposition d’Anaïs W. , romancière auto-éditée et formatrice, concernant une formation sur la publicité sur Amazon. Cette plateforme étant la source de ventes majoritaire des auteurs auto-édités, je me suis aussitôt penchée sur la question. J’ai épluché les mails et les pages du site internet concernant cette formation, et j’ai vite compris qu’elle pouvait m’être utile.

Seulement voilà, Toy Boys, mon premier roman, étant encore publié par le biais d’une maison d’édition, seul mon recueil de nouvelles et le tome 2 de la saga pouvaient prétendre à une mise en avant par la publicité sur Amazon. De toute évidence, choisir de promouvoir Toy Boys : Dans nos mémoires, le tome 2, aurait été contre-productif. Ne restait plus qu’à prendre mes marques avec mon recueil de nouvelles.

Cependant, mon perfectionnisme remontant à la surface, je jugeais la couverture du livre de qualité moyenne. Quitte à être vu par plus de lecteurs potentiels, autant offrir un « produit de qualité ». On est bien d’accord, c’est une des premières règles de la publicité, en général. La décision de changer « l’emballage » de mon livre était prise. Voilà pourquoi Toy Boys don’t cry change de couverture.

A la recherche d’une nouvelle couverture pour Toy Boys don’t cry

Changer pour être plus raccord avec son contenu

S’il y a bien une chose que m’ont appris les différentes critiques sur le tome 1 de Toy Boys, c’est que le lecteur attache une grande importance à la couverture d’un livre. Mieux, il aime qu’une couverture lui parle vraiment de l’histoire. Forte de ce constat, j’ai réfléchi aux informations que je voulais voir apparaître sur la couverture de Toy Boys don’t cry.

Deux sont clairement sorties du lot : l’éventail de personnages et la notion de préquel (tome se déroulant avant le premier tome publié de la saga). Si j’avais encore des doutes, je savais désormais que la couverture originale n’allait pas dans mon sens. Il me fallait donc retrousser mes manches; mais j’étais motivée.

Changer pour appuyer mon identité visuelle

Autant la première couverture allait de paire avec celle du tome 1, autant je souhaitais que la deuxième version s’apparente plus au visuel du tome 2, qui correspond à ce que j’ai envie de transmettre à travers mes créations.

Ainsi, comme une maison d’édition a une ligne éditoriale jusque dans ses couvertures, j’ai vu se dessiner ma propre identité visuelle, en rafraîchissant mon recueil de nouvelles. Que Toy Boys don’t cry change de couverture n’aura pas été qu’une transformation superficielle finalement, mais une vraie réflexion en profondeur.

Envie de découvrir la couverture?

La voici!

Toy Boys don’t cry – 2ème version

Oui, d’accord, j’ai conscience que c’est moche ce que je viens de faire. Mais j’ai envie de garder encore un peu pour moi cette nouvelle couverture.

En revanche, si tu veux pouvoir la découvrir en avant-première, inscris-toi à ma newsletter (le formulaire est en bas de la page). Mes abonnés du site auront la primeur du « cover reveal », mardi prochain. Parce qu’il n’y a pas de raison que tout se passe toujours sur les réseaux sociaux 😉

En attendant, je déstocke les quelques versions originales qu’il me reste. Pour un peu plus de 8€ (frais d’envoi inclus), tu peux recevoir ce recueil avec son marque page et une citation imprimée sur papier photo. Rendez-vous sur ma boutique.

Et si vous vous inscriviez à mon infolettre?

Des exclusivités, du contenu participatif, des échanges sérieux et d'autres beaucoup moins... L'infolettre (aussi appelée newsletter) est un véritable lien privilégié entre toi et moi.

7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *